Le phare du Petit Minou

Le 24 novembre 2020

Phare du petit minou à plouzané 18mm, 25 secondes à f/18 en 100 ISO

Relié au continent par un large et imposant pont de pierre, le phare du Petit Minou est construit sur un îlot à côté d’un ancien sémaphore.
Il donne le cap à suivre pour entrer dans le goulet de Brest puis dans sa rade avec l'alignement du phare du Portzic.

Les vaguent démesurée à cet endroit en ont fait un lieu de prédilection pour les surfeurs et bodybordeurs...


Retour en haut de page

Réveil du soleil

Le 23 novembre 2020

levée de soleil 91mm, 1/200 secondes à f/5.6 en 2000 ISO

Il est 7h32, le soleil peine à se lever et nous offre ce magnifique dégradé de rouge, d'orange et de jaune au derrière des arbres dénudés par l'hiver approchant...


Retour en haut de page

Phare du Portzic

Le 09 novembre 2020

Phare du Portzic 18mm, 15 secondes à f/3.5 en 100 ISO

Un éclat de 2 secondes puis éclat de 6 secondes.
C’est depuis 1848 le signe de la fin du voyage et le soulagement des marins après de longues périodes passées dans le tumultueux et éprouvant océan Atlantique.
Le phare du Portzic étant le dernier phare avant le port et la ville de Brest.


Retour en haut de page

Gelées matinales et balade brumeuse...

Le 09 novembre 2020

Gelées matinales en région angevine 20mm, 1/250 secondes à f/8 en 200 ISO

Petite balade ce matin en lisière de bois. Au programme: gelée, 3°C et brume.
Bref il a fallut bien se couvrir mais rien de mieux pour se réveiller !


Retour en haut de page

Collection Automne 2020

Le 06 novembre 2020

Ca y est l'automne est bien présent et sa se ressent ! Le froid, la brume matinale et même les petites gelées sont apparues ! Mais quel merveilleux moment pour sortir faire des photographies en forêt.
Du jaune, du marron, du rouge, et même encore un peu de vert que de belles couleurs qui nous montrent que bientôt tous ces arbres seront dénudés...

Automne en forêt



collection automne


Retour en haut de page

Viaduc de Morlaix

Le 19 octobre 2020

Viaduc de Morlaix 34mm, 1/15 secondes à f/5 en 3200 ISO

C’est le symbole de la ville de Morlaix, son viaduc ferroviaire le surplombe de soixante-deux mètres.
Il est né dans la seconde partie du XIXème siècle et a, dès lors été une importance capitale pour franchir la vallée.
Cet ouvrage d’art est conçu en deux niveaux. Le premier, piéton exclusivement à une quinzaine de mètres de hauteur, le second bien plus haut est utilisé par la ligne ferroviaire Paris-Brest.


Retour en haut de page

Port Breton

Le 24 août 2020

Port dans la brume 21mm, 1/1400 secondes à f/7.3 en 100 ISO

Port du Conquet dans la brume...

Carte RASTER du port du conquet Source: Service hydrographique et océanographique de la marine (SHOM)
Retour en haut de page

Portrait profilé

Le 11 juin 2020

Alicia DM 45mm, 1/250 secondes à f/7.1 en 100 ISO

Alicia D.M
Retour en haut de page

Le marais

Le 11 juin 2020

Le marais, pont de Prunier Assemblage de 7 photographies
14mm, 1/250 secondes à f/6.3 en 200 ISO


Retour en haut de page

Les grues du port

Le 11 juin 2020

Les grues du port 23mm, 1/1000 secondes à f/16 en 1600 ISO

Retour en haut de page

Logotype concours A Chacun Sa Toile

Le 11 juin 2020

Un logo extrèmement simplifié pour laisser libre cours à l'imagination.

A Chacun sa Toile

Le concept

Quand l'art traditionnel (peintre, dessinateur...) rencontre le monde du numérique (webdesigner, designer, artiste DAO...)

L'explication

Ce logo se veut à la fois extrêmement simple (laisser libre court à l'imagination de chacun) et justifié.
Nous avons deux carrés, l'un plus grand que l'autre, qui se superposent de façon à créer un troisième carré.
Ces carrés peuvent être interprétés comme des toiles vierges (cf. laisser cours à l'imagination).
Le carré du bas, le gros, plus imposant, plus bas comme « plus lourde » représente le poids de l'art traditionnel celui qui est ancré dans l'histoire qui représente le réel, à contrario de l'informatique symbole du virtuel, de l’intouchable.

C'est le deuxième carré, la deuxième toile, qui d'ailleurs représente le domaine informatique. Le numérique est plus jeune, plus petit, il a fait son apparition il y a peu. Le placer en haut, le compare au ciel (cloud en anglais, mot massivement utilisé en informatique) et donne une impression d’avenir, de décollage comme l’expression - prendre son envol
Le fait d'être à gauche est le début de l'évolution (cf. frise chronologique) et l'informatique a encore beaucoup à avancer et n'est qu'au début de ce qu'elle peut faire.

Enfin le troisième carré, c'est la toile formée par la superposition des deux autres, Il est au cœur du logotype que nous venons de voir et est le symbole même de l'exposition. C'est l'art numérique qui rencontre l'art traditionnel.



A Chacun sa Toile Implantation du logotype dans l'entête du site web de l'expo.

Retour en haut de page

Le pont qui délivrera Angers.

Le 7 juin 2020

pont de la libération 12mm, 1/320 secondes à f/5.6 en 200 ISO

Il s'agit d'un ancien pont ferroviaire en treillis de la ligne Angers - Candé situé sur la commune de Prunier.
Ce pont fut la clé de la libération d'Angers. Il a été pris par le 3rd Battalion of 11th Infantry Regiment

Une stèle en hommage aux combattants de la 5th Infantry division "Red Diamond" et aux 108 des leurs, tombés pour la libération d'Angers a été inauguré à proximité immédiate du pont.



Pont de la libération

Retour en haut de page

Cimetière Américain de Colleville sur Mer

Le 6 juin 2020

Cimetière américain de Colleville sur Mer 95mm, 1/640 secondes à f/6.3 en 100 ISO

1944-2020. Remember.

Retour en haut de page

Une ambiance inquiétante

Le 01 avril 2020

[...] Je me retrouve de nouveau dans ces interminables coursives, où comme seule ambiance, ce léger sifflement du vent qui pénètre par de petits orifices du bâtiment dus à l'érosion du métal. J'entends aussi de l'eau qui coule grouttes après grouttes, certainement à cause de la pluie diluvienne qui s'est abattue quelques instants auparavant.

Inquiétantes coursives...

La situation est digne d'un film d'horreur: plongé dans le noir avec pour seule visibilité le faisceau de ma lampe, des bruits inquiétants, la solitude et le caractère abandonné du lieu.

Retour en haut de page

Toujours plus bas.

Le 13 avril 2020

[...] L'odeur de graisse est de plus en plus présente. Ce n'est pas étonnant: je me tourne sur la droite et vois une porte étanche au sol avec une échelle d'environ six mètres. Au dessus il est inscrit à la bombe rouge fluo "MACHINES" avec une flèche indiquant le bas.

Je réfléchis une seconde, je regarde l'heure. Le soleil ne tardera plus à se coucher. Mais il me reste asser de batterie sur tous mes accessoires.

Je décide donc de descendre.

Salle des machines

Salle des machines

Retour en haut de page

L'exfiltration

Le 13 avril 2020

Allez hop, c'est parti pour rebrousser chemin. Je n'ai qu'à suivre le fil d'Ariane et retrouve la sortie en une dizaine de minutes. Je finis enfin par revoir la lumière du jour, enfin celle du coucher de soleil.
Je regarde ma montre, je serai resté précisément une heure trente-sept minutes dans les entrailles de ce navire. J'aurai juré y avoir passé moins de temps ! Quand je vous dit que tout semble s'arrêter lorsque l'on pénètre ce navire fantôme...

Comme quoi se renseigner sur l'heure de coucher soleil et avoir une montre n'est pas un luxe mais un outil indispensable !

Coucher de soleil

Salle des machines

Pas le temps de réfléchir, le soleil se couche. Il est temps de faire chemin arrière. Je saute et nage en direction de la côte.
Je ne peux m'empêcher de me retourner regarder une dernière fois cette bêtes d'acier dont les rayons du soleil couchant font ressortir sa masse imposante.

Retour en haut de page

Vieille porte et eau stagnante...

Le 25 mars 2020

Vieille porte 71mm, 1/160 secondes à f/5.5 en 2500ISO

Retour en haut de page

Tempête sur la Loire

Le 21 février 2020

Des bourrasques de vent à plus de 100 kilomètres par heure, des embruns, les navire au mouillage bougent avec le clapot des vagues, les crête y sont blanche comme en mer, mais en plus petit.
Ce fut un moment parfait pour sortir prendre quelques clichés !

Tempête sur la Loire 28mm, 1/320 secondes à f/10 en 200ISO

Barque sur la Loire 91mm, 1/200 secondes à f/5.6 en 320ISO

73mm, 1/200 secondes à f/5.5 en 200ISO

35mm, 1/320 secondes à f/5.6 en 200ISO

Retour en haut de page

Infiltration en gare de triage

Le 24 janvier 2020

Gare de triage 55mm, 30 secondes à f/22 en 200ISO

Gare de triage 12mm, 1/60 secondes à f/3.5 en 200ISO

100mm, 1/250 secondes à f/5.6 en 1000ISO

100mm, 1/250 secondes à f/5.4 en 3200ISO

Retour en haut de page

Verdure

Le 13 janvier 2020

Un marais d'un vert éclatant !

Et je me retrouva, dans un endroit onirique, un marais au couleurs nuancées d'un vert très pur...

Retour en haut de page

Inquiétante quiétude...

Le 10 janvier 2020

Marais dans la brume

Pas un bruit ce matin dans le brouillard. Il crachine, j'entends les goutte de pluie tomber dans l'eau.
C'est une ambiance étrange que dégage cet atmosphère. Une ambiance étrange oui, mais une ambiance plaisante...

Retour en haut de page

Abandonnée...

Le 20 décembre 2020

Maison abandonée Exposition : 25sec

Cette nuit je deviens sérieux, anxieux, mais je découvre aussi un véritable terrain de jeu !
J’ai choisi d’utiliser ma lumière pour éclairer ce qui semblait être une salle de bain pour faire ressortir la blancheur de la pièce et ainsi créer une lumière d’ambiance. Cela ajoute un contraste saisissant
J’ai fais bref passage la veille, une journée humide et froide de décembre, dans cette vieille bâtisse abandonnée…

Retour en haut de page

Une nuit en forêt

Le 19 décembre 2020

Une nuit en forêt

Partir de la ville, rouler 15 minutes, et lever la tête pour trouver un ciel étoilé...

Pellouailles les Vigne, la forêt, de nuit.

Retour en haut de page

Côte sauvage, la mer d'Iroise...

Le 15 décembre 2020

Nature sauvage

Côte finisterienne

Bord de mer Retour en haut de page

Les mines d'ardoise de Trélazé

Le 11 décembre 2020

# Exposition: 25 secondes
# Exposition 15 secondes
Retour en haut de page

Crue hivernale

Le 01 décembre 2020

La Loire en crue

Retour en haut de page

Le phare de Kermorvan

Le 29 novembre 2020

Phare de Kermorvan

Je vous en avait parlé lors de ma publication sur le phare de la Pointe Saint Mathieu (plus bas dans la page) , voici le phare de Kermorvan. Il est situé sur une magnifique presqu'île de Kermorvan sur la commune du Conquet, le phare lui-même est en terrain militaire. fort de Kermorvan La presqu'ile est un endroit stratégique qui n'a pas échappée aux Allemands lors de la Seconde Guerre Mondiale. Ainsi elle est truffée de bunker en tout genre, à même la falaise parfois. Carte raster marine de la pointe de Kermorvan Enfin, ce phare, ici pour des raisons évidente lorsque l'on regarde une carte marine, indique le cap à suivre pour passer l'infernal chenal du Four. Il en marque même l'entrée.

Retour en haut de page

Le phare de la pointe Saint-Mathieu

Le 22 novembre 2020

L'automne est bien présent !

Vingt neuf milles marin. C'est la porté théorique de la lumière de cet important phare de la côte Finistèrienne, le phare de la Pointe Saint-Mathieu.
En effet, avec l'alignement du phare de Kermorvan, il donne l'accès à l’impitoyable chenal du Four et avec le phare du Petit Minou et du Portzic, il forme l'alignement pour entrer en rade de Brest.
Classé Monument Historique, il vous faudra monter les 56 mètres et les 63 marches pour vous rentre au niveau de sa lanterne.

Lanterne du vieux phare

La vieille lanterne, bien plus basse que le phare, n'est plus utilisée à des fin de navigations maritimes mais sa silhouette est remarquable !

Océan atlantique et mer d'Iroise Falaise escarpées, mer calme et horizon sans fin. Le soleil se couchait sur la Pointe Saint-Mathieu. Sémaphore de la Pointe St Mathieu Endroit stratégique oblige, le trafic maritime y est très surveillé.
C'est pourquoi se dresse un sémaphore à quelques dizaines de mètres du phare, où guettent la navigation maritime, des marins de la Marine Nationale, des personnes chargée de surveiller et protéger le littoral Breton. Carte marine Pointe Saint Mathieu Le phare se trouve quasiment au centre de la carte. Avec l'alignement du phare de Kermorvan en haut à droite), il donne l'accès au chenal du Four en passant à tribord de la balise Tournant et Lochrist. Avec le phare du Petit Minou (gauche, on voit une partie du nom) et du Portzic, il forme l'alignement pour entrer en rade de Brest.

Retour en haut de page

L'automne

Le 19 novembre 2020

L'automne est bien présent ! Sony XPERIA XA2 Ultra

Retour en haut de page

Chapelle

Le 13 novembre 2020

Orage sur la chapelle Saint Michel

Nous grimpions jusqu'au sommet du Mont St Michel de Braspart dans les Monts d'Arrée sous un ciel chargé, pour atteindre cette petite chapelle datant du XVIIe siècle.

Retour en haut de page

Pont ferroviaire

Le 13 novembre 2020

Pont de ferroviaire de Segre

Le soleil se couchait, les rayons tapaient une dernière fois cet acier froid, coloré par la rouille installée depuis des dizaines d'années sur ce vieux pont de Segré qui autrefois portaient une voie ferrée.

- Ancien pont ferroviaire de Segré, à Angers

Retour en haut de page

Une étoile sur un socle de granite

Le 08 octobre 2020

Le dellec en tempête

Quatre-vingt-deux mètres. C’est la hauteur du phare de l’Île Vierge, le plus haut phare d’Europe, l’un des plus hauts du monde.
Il est situé sur un îlot non loin du rivage, au nord de la côte finistérienne.

Je me souviens, c’était un 13 juillet. C’était un peu avant minuit, en allant jusque qu’ici, j’étais intrigué par la lune. Elle était brune, elle était immense aussi. Un silence accompagne cette photographie. Pas de vague, ni de vent, les bateaux ne bougeaient pas non plus. Une mer d'huile à la couleur du ciel. L'ambiance en devenait presque inquiétante. C'était une nuit de super lune. C'était un autre univers...
Retour en haut de page

Tempête hivernale

Le 07 octobre 2020

Le dellec en tempête

Il pleuvait, le vent soufflait fort, les vagues déferlaient, je n'avais que rarement vu une aussi grosse et belle tempête. C'était le moment idéal, quoi qu'un peu dangereux, de sortir faire des photos.
C’est le milieu de l’après-midi, le vent souffle fort depuis la nuit dernière. Des bourrasques glaciales soufflent à plus de quatre-vingt-dix kilomètres heure dans les terres, rajoutez vingt à trente kilomètres heures sur la côte et même encore plus en pleine mer.
Le ciel est gris, la mer aussi. Je ne sais même pas d’où venait l’eau qui renforçait ce froids. Certainement des embruns mêlés à la pluie.

La visibilité bien inférieure au mille, les embarcations restent clouées dans le petit port du Dellec et s’animent au rythme des vagues incessantes. La mer est bien formée, pourtant nous sommes encore dans la rade de Brest. Je n’imagine pas la situation en pleine mer.
Des creux de dix à douze mètres, parfois plus, sont annoncés dans le rail d’Ouessant, d’après la météo marine.

Je suivais un petit sentier côtier habituellement très fréquenté par les randonneurs. Aujourd’hui il était désert. Seuls quelques photographes, comme moi, bravaient les éléments, pour tenter d’obtenir quelques clichés de qualités, par un temps dont nous avions bien l’habitude dans la pointe nord du Finistère mais qui ce jour-là, surpassa les autres.

Tempête en mer Le vent se renforce, la tempête durçit. La visibilité devient vraiment médiocre. On entends les cornes de brume siffler. Elle préviennent les navires tel le faisceau lumineux d'un phare.
Le danger est réel pour les embarcations dans la rade et le goulet.
Mais il est encore plus important pour les navires qui sont dans le rail d'Ouessant. C'est pour cela que le CROSS, le Centres Régional Opérationnel de Surveillance et de Sauvetage, de la pointe de Corsen est en alerte sur la VHF 16, le canal radio pour toute détresse en mer.

Remorqueur Abeille Bourbon Le remorqueur d'intervention, d'assistance et de sauvetage, Abeille Bourbon, parfois appelé par l'indicatif UT515, est un navire basé dans le port de Brest qui, si les conditions météorologiques sont bonnes, reste à quai.
Lorsque le vent commence à souffler sérieusement, le navire se déplace et reste au mouillage dans l'anse de Camaret.
Si la vitesse du vent et la taille des vagues continuent de grimper, alors le remorqueur ira en première ligne en mettant le cap sur Ouessant, ce qui fût le cas lors de cette journée bien agitée !

Retour en haut de page

La lune, ma plume

Le 03 octobre 2020

Quand elle regarde la lune... Photoshop

Quand je regarde la lune,
Je pense à l'infini,
Un campement de fortune,
Je commence mon écrit.

Quand tu regardes les étoiles,
Je vois tes yeux qui brillent,
A les peindre sur la toile,
Et mon âme s'évanouit.

Magie de la nature,
Pouvoir de la magie,
Nos pensées se sont enfuies,
Jusqu'à l'infini.

Ces pensées nous libèrent,
Je m’allonge sur la terre,
Je lève les yeux,
J’admire les cieux.
Retour en haut de page

Les hauteurs de Lautenbach, la Forêt Noire.

Le 23 août 2020

Non loin de Strasbourg, la frontière passée, nous arrivons dans le land de Bade-Wurtemberg et nous nous arrêtons dans un petit village du nom de Lautenbach.
Cette petite bourgade est le stéréotype même d'un village montagnard au coeur d'une vallée, la vallée de la Rench.
Nous décidons de prendre de la hauteur et empruntons une route sinueuse. Un paysage remarquable défile mètres après mètres...

Sur les hauteur de Lautenbach 32mm, 1/100s à f/5,6 en 200 ISO

Arrivé au sommet, je m'assoie sur un tronc couché. La végétation laisse un vide qui offre un point de vue aussi unique que magnifique.
Je regarde ici et là, je photographie par-ci, par-là, j'écris aussi. En bref, je laisse ma créativité s'épanouir.

Je t’y amènerai
Je t’y embrasserai.
Bien plus qu’un été,
En haut de ce sommet.

Tu admireras,
Tu rêveras,
Oui être ici,
Est un paradis.

Nous quitterons la rue,
Nos habitudes, ce chahut,
Pour prendre du repos,
Là tout là-haut.
Forêt noire 20mm, 1/80s à f/4,6 en 200 ISO
Retour en haut de page

Rue St Malo

Le 20 août 2020

C'est une rue pavée, la plus vieille rue de Brest.
La nuit, elle appartient aux chats. Le jour, cette rue est gérée par l'asso Vivre la Rue c'est ce qui fait d'elle une rue unique et magique !

La rue saint malo à Brest
55mm, 0,3s à f/5,6 en 3200 ISO

A cette heure tardive, entre deux poses photographiques, j'y écris :

La rue Saint Malo à Brest,
C’est la vie, l’amitié et tout le reste,
C’est une rue joyeuse,
Ça se voit, cette rue elle est heureuse,

La rue Saint Malo à Brest,
C’est la plus vieille rue,
Il y a Elle, et tout le reste,
C’est la définition même de l’art de rue,

La rue Saint Malo à Brest,
Elle est sans pareil,
J’y passe et souvent je reste,
Car elle m’émerveille…
La rue saint malo à Brest 55mm, 1,6s à f/5,6 en 3200 ISO
Retour en haut de page

Retour aux sources

Le 17 août 2020

Je passe le weekend en centre Bretagne, à Carhaix plus précisément. Mais ce samedi, c'est direction Brest.
Rien de mieux pour ressortir les appareils photos et retrouver les endroits que j'appréciais.

Port de Brest
35mm, 1/320s à f/5,6 en 200 ISO

Rendez-vous au port de commerce, où j'ai commencé mon écrit...

Le bruit des vagues et toutes ces bouées,
Je regarde les bateaux assis sur le quai,
Derrière moi cette route goudronnée,
Sois disant restaurée,
Mais que je trouve bien défoncée.

Plus loin ces usines,
Qui tournent à plein régime,
Je vois cette fumée,
Ces ouvriers,
Casque sur la tête et les bottes aux pieds,
Dans ce port c’est une scène banale,
On se croirait un peu chez Zola, dans Germinal.

Port de commerce que je t’aime,
Des usine classées Seveso jusqu’à la Carène,
Ronronnement des moteurs,
La patience ! Ce que j’admire chez ces pêcheurs,
A tendre une perche,
A attendre une bonne pêche.

Quelques kilomètres après,
On quitte cette zone d’activité concentrée,
On passe par la gare de fret,
On croise pas mal de graffiti,
Certains parlent de vandalisme,
Je pense moi que ça donne de la vie,
Mélange de couleurs au style impressionnisme.

En fait,
Cette zone portuaire,
Elle est flippante et remplie de mystères,
Des vieux bâtiments désertés,
Complètement rouillés,
Aux bureaux vraiment modernes,
Couleurs flashy même trop contemporaine,
Certainement pour effacer les cernes,
De ce port chargé d’histoire.

Entre bois et métal,
Entre dockers et vandales,
La diversité c’est sur elle est là,
C’est pour ça que j’aime cet endroit,
Port de co’ jamais je ne pourrais me passer de toi !
Port de Brest Retour en haut de page

Angers by night

Le 07 août 2020

Un soir d'été, à la promenade du Bout du Monde, promenade qui surplombe la rive droite d'Angers et son quartier de La Doutre et Saint-Jacques-Nazareth.

Angers by night
20mm, 6s à f/5,6 en 200 ISO

Le soleil avait déjà bien dépassé la ligne d'horizon à cette heure tardive, mais il donnait à ces nuage une couleur rosée exeptionnelle...

Retour en haut de page

Riding Loaded

Le 31 juillet 2020

Ce soir, on a décidé de sortir le longskate Loaded Tan Tien Bamboo flex 2.
Peu de mots, surtout des photos !

Planche Loaded Tan Tien
35mm, 1/80s à f/4 en 250 ISO

Baptiste loaded
Rafale | 35mm, 1/80s à f/4 en 320 ISO Alicia freeride longboard loaded
35mm, 1/80s à f/4 en 640 ISO
Retour en haut de page


Riding in the sun

Le 27 juillet 2020

Un samedi après-midi, 28° dehors, Alicia et moi décidons de sortir faire des photos. Où ? De quoi ? Bref on va sortir les longboards !

Alicia
25mm, 1/250s à f/5,1 en 200 ISO

On ride en direction de la Maine, que de la descente, presque un downhill dans certaines rues ! Et petite scéance photo urbaine sous le pont.

Alicia freeride longboard
50mm, 1/80s à f/4,9 en 3200 ISO

Desecente au coucher de soleil...

Alicia freeride longboard
64mm, 1/160s à f/5,4 en 2500 ISO Alicia freeride longboard
100mm, 1/250s à f/5,6 en 3200 ISO Alicia freeride longboard
78mm, 1/200s à f/5,6 en 2000 ISO Sunset

Retour en haut de page

Plongée au Dellec

Le 14 juillet 2020
Baptiste Plongée

Il fait beau, il fait chaud, mais l'eau est encore un peu froide, je sors la combi' 7mm. La mer est bientôt à son étale de pleine mer, toutes les conditions sont favorable à la découverte des fonds rocailleux non loin du petit port de l'anse du Dellec.

Le Dellec
Retour en haut de page

Session SUP au Moulin Blanc

Le 12 juillet 2020

Par un chaud midi d'été, quoi de mieux que de prendre sa planche et d'aller pique-niquer sur le rivage voisin !

Baptiste Heschung

deux kilomètres et trois cents mètres. C'est la distance qui sépare le surfshop du lieu où l'on à décidé de se rendre.
Mais pas de difficulté particulière dans l'anse du Moulin Blanc : pas de courant, pas de profondeur, juste un petit clapot à cause du vent qui nous ralentit un peu.

Carte Moulin Blanc Brest

Sur la capture Géoportail ci-dessus, on constate que nous avons traversé de part et d'autre la base de vitesse du Moulin Blanc, habituellement utilisée pour le windsurf et battre des record de vitesse !

Retour en haut de page

Kayak dans la marina !

Le 21 juin 2020
Baptiste Heschung
55mm, 1/800s à f/8 en 200 ISO

C’est l’été, il fait chaud mais je suis frileux et enfile le bas de ma combinaison de plongée. 7mm de néoprène, ça tient chaud !
C’est le moment idéal pour essayer quelques kayaks. Pour cela je reste dans le port, près de la rampe de mise à l’eau.

Kayak Baptiste
55mm, 1/1000s à f/8 en 200 ISO

Le kayak Loko de chez RTM (photos) est un sit on top ultra léger et vraiment top ! En bref un bon petit moment de détente.

Retour en haut de page